La chapelle Saint-Fiacre : comment s’y rendre ?

Située dans la commune de Le Faouët dans le département de Morbihan, la chapelle de Saint-Fiacre est une église catholique française devenue un prestigieux lieu touristique très fréquenté. En vacances en Bretagne, cette chapelle est l’un des joyaux les plus sollicités. Avez-vous envie d’explorer cet endroit ? Dans cet article, découvrez les bonnes stratégies pour bien visiter la chapelle Saint Fiacre.

Ce qu’il faut savoir sur la chapelle Saint-Fiacre

Livrée en 1480 par le sculpteur Olivier Le Lorgean, la chapelle Saint-Fiacre représente une forte symbolique dans la région bretonne. Au paravent, en lieu et place de cette église était érigé un hôpital créé par les Boutteville en 1436. Cet endroit était destiné à l’accueil des pèlerins. C’est pourquoi la chapelle reste attachée aux Boutteville. Construit suivant l’art gothique, cet édifice reste remarquable à travers ses dimensions. Avec une épaisseur très volumineuse, il est conçu selon un plan architectural dont le décor reste admirable par son homogénéité. Cette chapelle incarne parfaitement l’historique de Bretagne. Il présente une face extérieure constituée de trois arcs ainsi qu’un clocher posé sur la partie supérieure du mur. Ce clocher est flanqué de deux petits tours et d’un balcon. Par ailleurs, l’intérieur de cette chapelle est constitué de plusieurs traversées.

Comment découvrir la chapelle Saint-Fiacre ?

Pour explorer de fond en comble la chapelle Saint-Fiacre, le mieux est de vous préparer à une randonnée qui pourrait durer plusieurs heures. Car cet endroit vous réserve une multitude d’objets historiques à découvrir. D’entrée, si ce joyau est si populaire et si fréquenté, c’est en grande partie grâce à son jubé en bois dont la réalisation a duré plus d’une décennie. En effet, cette tribune qui sépare le chœur du reste de l’église a été l’œuvre du menuisier sculpteur Olivier Le Loergan et du peintre Robert Marie Raymond. Tellement significatif, ce jubé a été classé en 1862 au rang des monuments historiques.